H.E.L. 2236

Humanoid. Enginering. Life.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire du japon

Aller en bas 
AuteurMessage
Keitaro

avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : Lyon - France
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Histoire du japon   Ven 2 Juin - 22:30

Histoire du japon:

60 av. J.-C. Début du règne de Jimmu, le légendaire premier empereur descendant de la déesse du soleil, Amaterasu.

57 av. J.-C. Les archive chinoises rapportent l'arrivée du premier envoyé japonais à la cour des Han, qui résidaient près de l'actuelle ville de Xian.

Vers 405. Adoption du système idéographique de l'écriture chinoise.

552. Introduction officielle du bouddhisme dans l'archipel par l'intermediaire d'ambassades coréennes.

587. La victoire du clan Soga, favorable au bouddhisme, accélère l'adobtion de la culture chinoise par la cour du Yamato.

607. Le prince Shotoku envoie des émissaires en Chine pour étudier les usages administratifs de l'Empire du Milieu, ses arts et sa culture.

645. A la suite d'une révolution de palais, la réforme de l'ère Taika fait du Japon une réplique insulaire de la Chine impériale.

710. La période de Nara, du nom de la première capitale permanente (qui couvre environ trois quarts de siècle), marque l'apogée de la politique du parler Chinois.

712. Rédaction de la première histoire du Japon, le Kojiki (recueil des chose anciennes);le Nihon Shoki (chroniquedu Japon) est compilé en 720.

794. La nouvelle capitale est transférée à Heian (appelé plus tard Kyoto). Durant l'ére de Heian, sous le régnants Fujiwara, les arts et les lettres s'épanouissent.

838. Départ pour la cour chinoise des Tang de la dernière grande ambassade japonaise.

900-1000. Un nouveau système d'écriture phonétique - les kana- favorise l'essor de la littérature en prose.

1020. Publication de Roman de Genji, un des sommets de la littérature mondiale, dont l'auteur, Shibiku Murasaki, est une femme (ci-dessous)


1156. La cour de Heian connaît une querelle à propos de la succession impériale, qui dégénère en conflit ouvert entre clans guerriers rivaux. La cour de la ville de Tokyo sont ravagés avant que le chef du clan Taira, Kiyomori, ne l'emporte en 1160.

1185. L'ére de Kamakura commence avec la victoire du clan Minamoto sur Taira à l'issue d'une guerre de 5 ans. Yorimoto (ci-dessus) prend le titre de shogun en 1192

et gouverne à partir de Kamakura, près de l'actuel Tokyo. C'est le début de la première époque féodale.

1191. Introduction à partir de la Chine du bouddhisme zen (secte rinzai).

1274. Première tentative d'invasion du Japon par les mongols.

1281. La destruction de la flotte mongole par un typhon met fin à la deuxième tentative d'invasion.

1331. L'empereur Go-Daigo entre en conflit avec le Bakfu (gouvernement militaire) de Kamakura. Deux cours rivales,l'une à Kyoto, l'autre à Nara, coexistent jusqu'à l'arrivée des Ashikaga, en 1392.

1338. Les shoguns Ashikaga s'installent à Kyoto. Leur pouvoir est miné par le retour en force des seigneurs locaux, les daimios. Cette situation chaotique perdure pendant tout le XV siècle.

1384. Mort de Kanami, le créateur du théâtre nô. Le masque ci-dessous, est porté par l'acteur interprétant ce drame lyrique d'inspiration bouddhique.


1542. Arrivée des premiers Européens au Japon. Lorsque les marchands et les navigateurs portiguais débarquent dans la petite île de Tanegashima, au large de Kyushu, ils introduisent les armes à feu.

1549. Saint François Xavier est le premier missionnaire chrétien à séjourner au japon.

1568. Oda Nobunaga, un petit seigneur féodal de la région de Nagoya, plein d'ambition et stratège de génie, s'empare de Kyoto et commence le processus de réunification du pays.

1582. Toyotomi Hideyoshi, fils d'un soldat de fortune, succéda à Oda Nobunaga qui a été assassiné.

1597-1598. Hideyoshi expulse les missionnaires chrétiens et entreprend une seconde campagne contre la Corée. Cet effort de conquête est abandonné quelque temps après sa mort survenue en 1598.

1600. Iyeyasu, le chef du clan Tokugawa, (ci-dessous), défait une coalition de rivaux et succède à Hideyoshi. Il instaure le système politique rigide et isolationniste qui caractérise les deux siècles et demi du shogunat Tokugawa.


1603. Création à Kyoto du Kabuki, un genre théâtral populaire.

1636. Iyemitsu, le petit-fils de Iyeyasu, interdit aux Japonais de quitter leur pays.

1639. A la suite d'une rébellion chrétienne, près de Nagasaki, tous les Européens résidant dans l'archipel sont expulsés. Seuls les Hollandais obtiennent l'autarisation de tenir comptoir sur l'île de Deshima, dans le port de Nagasaki.

1657. Grand incendie d'Edo (Tokyo).

1688-1704. Pendant cette période, dite Genroku, la culture populaire japonaise s'epanouit sous l'égide d'un shogun excentrique, Tsunayoshi.

1853. Des navires de guerre américains, sous le commandement du commodore Matthew C. Perry, jettent l'ancre dans la baie de Tokyo. (ci-dessous)

Le shogun se voit contraint d'ouvrir son pays au commerce occidental et de signer rapidement des traités avec les Etat-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie et les Pays-Bas.

1868. Le shogun Tokugawa est renversé. Le nouveau gouvernement de l'empereur Meiji s'installe à Tokyo.

1871. Premières mesure visant à abolir l'ancien régime féodal des classes sociales. L'enseignement primaire obligatoire est instauré en 1872.

1877. Sous l'ére Meiji, répression de la dernière révolte préparer secrètement par l'ancienne classe militaire (les samourais).

1889. La première constitution japonaise institue un système législatif bicaméral, connu sous le nom de Diète.

1894-1895. Sorti vainqueur de la guerre sino-japonaise (ci-dessous), empire du soleil levant prend le contrôle de Formose, des Pescadores, de Port-Arthur et de la péninsule du Liaotung.

-----------------------------------------------------------------

Les ères:

Pré et proto histoire :

Période JOMON (-10500 à -300)


Le nom de cette période provient du type de poterie dite « à impression de cordelettes ».

Au début de cette période, la population vit dans des abris-sous-roche puis elle construit des habitats solides. Entre -8000 et -5000, elle campe dans des habitats provisoires puis commence à se sédentariser durant les millénaires qui suivent et à stabiliser ses rites.

La population est alors concentrée sur les côtes.

Elle vit de la chasse, de la pêche et de la cueillette.

Pas de traces d'agriculture ou de domestication d'animaux.
Outils : pointes de flèches
pierres polies

L'agriculture se développe durant le Jômon final (-1000 à -300).

La fin de cette période (300 avant Jésus-Christ) varie d'une région à l'autre, elle correspond à l'expansion rapide des rizières inondées.

Période YAYOI (-300 à +300)


Cette période coïncide avec l'arrivée sur l'île de peuples coréens qui se répandent du sud vers le nord.

Cultures de riz, de blé, d'orge, de millet, de sarrasin et de soja.
Introduction : de la riziculture irrigée
du tour de potier
de la métallurgie du bronze puis du fer (au premier siècle après Jésus-Christ)
de bronzes chinois
des classes sociales

Outils : pointes de flèches
pierres polies
imitation en bois des outils en métal

Les écrits les plus anciens à propos du Japon (IIIème siècle après Jésus-Christ) sont chinois. Ils l'appellent 'peuple WA' (signifie "nain").

Période KOFUN (IIIème au VIème siècle)


Le nom de cette période provient des grandes sépultures (kofuns) qui apparaissent à cette époque.
Introduction : des caractères chinois (et donc de l'écriture) au IVème siècle
du bouddhisme par les Coréens en 538
(Il devient la religion officielle à la fin du VIème siècle)

Emergence à la fin du IVème siècle du royaume du Yamato. Celui-ci dominera au Vème siècle.

A partir du Vème siècle, la société japonaise est divisée en uji (clans), chacun sous l'autorité d'un chef héréditaire et adorant sa propre divinité. Un uji se subdivise en groupes professionnels spécialisés.

L'ensemble de ces clans est soumis aux chefs du Yamato.

Période ancienne :

Période ASUKA (538 - 645)


Introduction du bouddhisme par les Coréens en 538. Il devient la religion officielle vers 587 ; ce qui fut surtout vrai pour la capitale et ses environs, les provinces reculées restent en partie shintoïstes. Du VIème au IXème siècle des bonzes coréens, chinois et indiens viennent exercer au Japon tandis que beaucoup de croyants japonais vont faire des pèlerinages en Chine. Centre religieux : sanctuaire d'Ise.

Du VIème au IXème siècle, le Japon voit un regain d'intérêt (véhiculé par le bouddhisme) pour le monde chinois qui était alors très prospère (dynastie des T'ang). Le Japon envoie des hommes pour les premières missions d'informations techniques.

604 : Constitution des 17 articles = recueil de préceptes tirés du bouddhisme et de la sagesse confucéenne.

607 : Début de l'ambassade du Japon en Chine.

TAÏKA ou ère du grand changement (645 - 1185)


645 : Coup d'état réalisé par les intellectuels japonais pro-Chine. Ils veulent faire du Japon une réplique de la Chine et adoptent le système impérial (empereur à la fois chef spirituel et chef politique) et la structure administrative centralisée à la chinoise qui périclita dès le VIIIème siècle.

La suite de l'ère Taïka se divise en deux périodes : Nara et Heian, correspondant au nom de la capitale.

Nara (710 - 794)


A partir de 710 : transformation de la capitale Nara à partir des principes d'urbanisme chinois (jamais achevée).

Période HEIAN (794 - 1185)


794 : Construction de la nouvelle capitale : Heian-Kyô (future Kyotô) d'où le nom de cette période. Celle-ci est de forme chinoise, quadrilatère traversé par une longue route du Nord au Sud, mais ne possède pas de remparts ; elle ne fut non plus jamais achevée. Heian restera la capitale jusqu'en 1868.

Le registre des familles et le recensement des outils concernent toute la population et le cadastre couvre tout le territoire. Les habitants sont classés selon leur sexe et leur âge au sein de leur catégorie sociale.

A partir du IXème siècle, l'influence chinoise décroît.

838 : Fin de l'ambassade du Japon en Chine et retour de l'isolationnisme.

Création des Kanas (syllabaires) qui de divisent en 2 graphies : hiragana et katakana, en simplifiant et stylisant les caractères chinois. La standardisation des kanas ne se fera qu'au XIXème siècle ! Ils permettront le développement de la littérature (poésie, récits de voyages, journaux intimes de dames de la cour, etc.).

Apparition d'états dans l'état et multiplication des familles princières. La famille impériale a toujours du prestige mais de moins en moins de pouvoir. Affaiblissement du pouvoir central et déclin des institutions à la chinoise qui entraînent une décadence politique.

Les Fujiwara furent une famille qui exerça énormément d'influence sur la famille impériale à partir du IXème siècle. A partir du Xème siècle, l'ère Heian est aussi appelée Fujiwara car cette famille évinça politiquement les empereurs et resta très très influente jusqu'au XIXème siècle sans pour autant usurper le trône. Les Fujiwara règnent dans l'ombre et l'empereur reste chef religieux et chef dynastique.

Aux X et XIèmes siècles, ont lieu la création de sectes issues du bouddhisme (ex. : Shingon (= secte de la Parole Vraie) et Tendai) caractérisées par le goût pour des cérémonies grandioses et les incantations magiques plutôt fréquentées par les aristocrates de la cour.

Période féodale/médiévale :

La féodalité ou le Moyen-Age (1185 - 1573)


On appelle aussi cette période buke jidai (âge des guerriers) ou hôken jidai (âge féodal).

Les Japonais doivent allégeance aux grandes familles de la cour et aux monastères de la région centrale qui possèdent la terre et, pour se protéger des ennemis, ils s'associent et créent des milices privées à cheval ou engagent des guerriers chevaliers.

Nombreux conflits de clans.

La seconde moitié du XIIème siècle est marquée de gros conflits successoraux entre les deux principaux clans de l'époque : les Taïra et les Minamoto.

Il y eut d'abord deux courtes guerres : 1156 et 1159/1160 dont les gagnants sont les Taïra. Taïra Kiyomori prit alors le titre de grand chancelier et maria sa fille à l'empereur mais s'éloigna de son clan resté en province.

Puis, en 1180-1185, le clan Minamoto reformé vainc les Taïra après une bataille navale.

Vient ainsi la période Kamakura (1185 - 1333) suivie de la Muromachi (1333 - 1573) qui clôture le Moyen-Age.

Période KAMAKURA (1185 - 1333)


L'Epoque Kamakura est caractérisée par une longue paix.

1192 : Minamoto Yoritomo, chef du clan Minamoto, s'installa à Kamakura et prit le titre de Shôgun (= général des forces armées). C'est lui qui possède officieusement tout le pouvoir politique et militaire détenu officiellement par l'empereur et les Fujiwara. Cette période est donc caractérisée par une double série d'institutions : les anciennes, celles de l'empereur, et celles du shôgun, des guerriers.

1219 : Les Hojo s'emparent du pouvoir en contrôlant des shôguns fantoches choisis chez les Fujiwara ou parmi la famille impériale.

1221 : l'empereur essaie de se soulever mais échoue.

1274 et 1281 : tentatives d'invasion des Mongols. Lors de la seconde, ils sont 150.000 à arriver dans la baie de Hakata ; ils échouent grâce à l'intervention opportune d'un typhon.

De nouvelles sectes, encore, se créent.
1224 : le Shinshu (= vraie secte de la terre pure) qui touche les couches populaires et prêche l'égalité de tous au sein du bouddhisme.
1253 : Le Nichiren, une secte populaire combattante et nationaliste intransigeante.
Fin XIIème, début XIIIème siècle : philosophie zen, secte basée sur la méditation plutôt fréquentée par les chevaliers.

Ces réformes religieuses depuis le Xème siècle ont plusieurs conséquences : la traduction des Ecritures en langue vulgaire, l'institution de congrégations laïques, le mariage des prêtres, le fanatisme militant et le nationalisme.

1331 : l'empereur Daigo II ou Go-Daigo tente de restaurer l'autorité impériale ; il échoue mais provoque la fin du règne des Hojo en 1333.

Période MUROMACHI (1333 - 1573)


Muromachi est le nom du quartier de Kyoto où logeaient les shôguns.

Affaiblissement rapide du contrôle des shôguns sur les militaires des provinces

Nombreuses guerres civiles et conflits entre seigneurs.

1333-1336 : Guerre de la restauration impériale. Go Daigo est destitué par le général Ashikaga Takauji et décide de se réfugier avec sa cour près de Nara.

1336-1392 : Guerre des Deux Cours (rivalité dynastique impériale). La cour et les descendants de Daigo échouent et reviennent à Kyoto.

1338 à 1578 : le shogunat appartient au clan Ashikaga.

1392-1441 : âge de Muromachi, courte paix.

1467-1560 : Guerre intestines des provinces

Apogée du régime sous le règne du troisième shôgun Yoshimitsu (1358-1408) grâce à la mise en échec de Daigo et de ses descendants.

Mi-XVème siècle : 12 millions de Japonais environ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire du japon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breve histoire du japon Féodal
» Guerre de Kai et de Shinano (1572-1575)
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Japon féodal (histoire)
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H.E.L. 2236 :: WOtO :: Histoire, geographie, sociologie-
Sauter vers: